Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 21:02

48 - Mots Imposés (Kildar)

Utiliser tous les mots dans l'ordre donné

Sens, vie, crise, testament, trivial
toxine, Bible, pleure, superflu, jouer
suivre, crier, venger, clairement, cyniquement.

 

 

C’est en découvrant le dernier prix Fémina attribué à Jean Louis Fournier pour : Où on va, papa ?, que j’ai repensé à Lino Ventura et à son association Perce Neige. Quand il parlait des enfants différents, du sens qu’il faut donner à leur vie, du regard que l’on doit poser sur eux, surtout lorsqu’ils sont en crise. C’était un peu son testament, ce message dont  le regard de l’acteur, pudique, profond, blessé, en aucun cas trivial, sublimait les mots. Le regard de l’autre peut être une toxine inoculée à petites doses, jour après jour, démolissant la confiance et la joie de vivre, deux notions qui constituent habituellement la Bible de toute existence.

Mais il peut aussi empêcher que l’enfant ne pleure, ne se sente rejeté, exclu, que ses efforts afin d’attirer l’attention, l’amour, ne paraissent superflus. Un enfant dont la sensibilité n’est pas la nôtre sait comme tous les enfants jouer, suivre un groupe dans lequel il est à l’aise, crier pour se défouler dans une cour de récréation.

Alors on peut user d’un langage un peu vif et non dénué d’humour, comme un besoin de se venger d’un sort trop cruel, afficher clairement, cyniquement diraient certains, son ras le bol, son manque de patience, ainsi que Jean Louis Fournier le souligne dans son livre. On peut adopter la discrétion de Lino Ventura, mais en aucun cas on ne doit rejeter ces enfants qui sont, avant tout, les fruits de l’amour.

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield - dans ecriture de soi
commenter cet article

commentaires

harmonie37 28/10/2009 18:21


Suite à ton com, je viens voir ton article.
C'est vrai que le style utilisé par Jean Louis Fournier dans son m'a tout d'abord choquée mais l'amour est là et ben là c'est évident et puis on sent un vrai ressentie, je pense que ces paroles
sont cachées en temps normal mais les sentiment bien présent.


aimela 10/12/2008 12:37

Très grand comédien était Lino Ventura, il laisse un grand vide aussi bien au cinéma que dans l'association qu'il a crée. Amitiés

mansfield 14/12/2008 18:14


Lino était à lui seul une époque et un personnage. Je suis comme toi et je ressens ce vide. A bientôt


Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher