Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 17:14

Attente sous la pluie, un froid de canard, une fouille au corps épique, un musée aux larges baies de lumière et une exposition permanente au milieu des enfants, des fauteuils roulants, de flamands hilares, de gardiens zélés et parfois autoritaires. Et Rubens, lumineux, volcanique, tourbillonnant, magique. Rubens  peintre baroque, flamand, connu  pour ses portraits, ses études, son sens du décor.  Voici quelques tableaux qui m’ont particulièrement touchée.

 

20-janvier-2013-4469.JPG

 

J’ai découvert Rubens le diplomate, pour lequel traiter « des affaires » passe par la peinture. Ainsi ce portrait d’Anne d’Autriche  vers 1622, au visage bondissant hors de la toile, au plastron chatoyant sous le fil d’or. 

 

 

20-janvier-2013-4470.JPG

 

 

Ou bien cet autre encore, dont le velours  empesé caresse l’ Altesse et flatte sa posture.

 

 

20-janvier-2013-4471.JPG

 

Devant ce "Christ sur la croix",1610-1612, j’ai entrevu le  Catholique, peintre des martyres. De la souffrance dans les muscles pâles et saillants, reproduits avec une observation exacte de l’anatomie humaine, dans ces yeux révulsés et rougis, cette bouche si expressive qu’on croirait entendre un râle. Et le linge au tour de la taille, tache immaculée et torsadée signe le dénuement  de l'homme devant la sauvagerie de son semblable.

 

20-janvier-2013-4475.JPG

 

Cette « Vierge à l’enfant, entourée des saints innocents » semble entraînée dans une ronde potelée, grassouillette et protectrice où l’or, le rouge et le bleu  apportent douceur, grâce et légèreté.

 

20-janvier-2013-4482.JPG

 

Rubens grand voyageur, érudit, curieux, analyse froidement les guerres et les hommes à la tête des états. Il célèbre les vertus. Ainsi « La paix étreignant l’abondance », 1633-1634, est une représentation flamboyante aux drapés virevoltants qui s’épousent  aussi parfaitement que les bras s’enlacent. Un élan sublimé par les torsades  branlantes du monument en arrière-plan, les  chevelures bouclées  et clignotantes des personnages, et cette corne lovée dans les draps au premier plan.

 

20-janvier-2013-4492.JPG

 

En européen fin connaisseur de l’Italie de la Renaissance, Rubens  rivalise avec Michel Ange et le Titien. Et l’œuvre bouleverse : plénitude des corps, extase amoureuse, classicisme des traits, jeu  intense des regards. Ainsi « Vertumme et Pomone » 1617-1619.  La nymphe Pomone est insaisissable, désirable, impassible. Elle s’offre, se refuse et la caresse impossible est crispation dans la main du roi d’Etrurie, Vertumme.

 

20-janvier-2013-4497.JPG

 

Pour terminer ma brève incursion dans l’univers de l’artiste, j’ai observé ce tableau représentant sa femme,  en parallèle avec le » Méduse » de Bernin qui se profile comme disciple de Rubens. Même intensité, même admiration pour les maîtres de la Renaissance. La tête inclinée et le front nu d’Hélène  Fourment, dépassant du col de fourrure, ont quelque chose de solaire et d’irréel. Et l’on ressort de cette exposition l’œil pétillant, et avec un regard nouveau, avide de rencontres, de génies, découvreurs du corps, de la lumière, de  la douleur, du sentiment amoureux, passionnés d’antiquité, de décors et d’espace.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield - dans ecriture de soi
commenter cet article

commentaires

marine D:0019: 08/06/2013 08:04

Merci pour ce compte-rendu! de ta visite, c'est passionnant, j'aime particulièrement la Vierge à l'enfant, Vertumme et Pomone, quelles expressions, quelles lumières, un grand artiste...
Bisous Mansfield

mansfield 09/06/2013 20:59



a bientôt Marine pour d'autres partages.



valdy 05/06/2013 17:46

Merci pour ce partage érudit et empli d'un profond respect pour le Maître. C'est encore mieux lorsque l'on connait la conférencière ;-)

writings2 04/06/2013 21:33

Comment? Je ne suis pas encore au Louvre après une pareille présentation!
Merci pour ce superbe texte et le plaisir que tu nous fais partager.

Joëlle Colomar 03/06/2013 09:27

Un homme complexe dont le regard sur la vie nous entraîne vers de nouvelles sensations, réflexions. Belle journée à toi. Bises. Joëlle

mansfield 03/06/2013 21:16



Tout à fait, regarder et ressentir, toutes ces oeuvres nous y invitent, bonne soirée à toi



juillet58edwige 03/06/2013 07:23

coucou de lundi , bise

Catheau 02/06/2013 11:23

Rubens au pays des corons, pas si loin de sa terre d'origine ! Pour ma part, j'aime bcp "Hélène Fourment et deux de ses enfants". Je en sais si cette toile est à Lens. Merci pour ce reportage
pictural.

mansfield 03/06/2013 21:15



J'ai vu cette toile aussi, beaucoup de tendresse et de réalisme dans ce tableau et les couleurs toujours aussi magiques!



juillet58edwige 02/06/2013 08:35

c'est vrai que c'est sublime ! merci à toi

mansfield 03/06/2013 20:58



Merci à toi, c'était vraiment un moment magique!



le jardin d'Eden 02/06/2013 08:21

tu as le nouveau lien sous le com

le jardin d'Eden 02/06/2013 08:20

Bienvenue sur mon nouveau blog
http://gegouska.blogspot.fr
bon dimanche gros bisous

jill bill 02/06/2013 02:14

Oh Mansfield comme tu en parles bien... merci je découvre plus encore, sa femme par exemple ! Bon dimanche, jill

mansfield 03/06/2013 21:13



j'ai adoré cette exposition car chaque tableau m'inspirait quelque chose, bonne soirée Jill



flipperine 01/06/2013 17:52

que de tableaux très expressifs

mansfield 03/06/2013 21:12



On s'arrête devant et l'imagination démarre au quart de tour en situant le peintre dans son époque...



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher