Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 18:29


Samedi, je suis allée avec des amis, dans un restaurant chinois près d’une gare parisienne. C’est un peu la cantine, on se sert comme au self, on remplit son assiette, une, deux, trois fois. On exagère et on mange trop, attiré par tout, comme des gosses. De grandes tables en formica, des assiettes empilées, la bière au verre, le vin en carafe. Simple pas de chichi, et pour le wok, on tend son assiette au chef qui fait revenir les ingrédients choisis, dans leur sauce. Ca sent le soja grillé et la friture. Les clients vont et viennent, se frôlent, se bousculent. Certains amènent leurs chiens qui s’installent sur les chaises et qu’on nourrit à la becquée. Les serveurs passent, débarrassent les assiettes et les petites coupelles de sauce. A côté de nous les patrons avaient mobilisé une table et consultaient leur ordinateur. Un "djeun" à la crinière décolorée se goinfrait, avec les mains. Il y avait trois assiettes devant lui, il picorait de l’une à l’autre et faisait des photos avec son téléphone portable. Il avait le doigt gras mais s’en fichait.

 

Nous étions là pour grignoter, vite fait, avant de finir la soirée chez l’un d’entre nous. En jean, basket, tee shirt et polo.  Alors quand a retentit la marche de Mendelssohn, nous nous somme regardés abasourdis. Et nous nous sommes retournés comme un seul homme vers le fond du self. Au milieu d’une quinzaine d’amis en habit de fête, et des tables en formica recouvertes de nappes blanches, de chaises inconfortables comme au collège, se trouvait un couple de mariés tout ému. Elle portait une robe bleu marine et lui un costume gris. Ils ont fait péter le champagne, coupé le gâteau. Les flashs ont crépité, les applaudissements résonné, les larmes coulé. C’était un mariage traditionnel, pareil aux autres, à tous les autres. Avec de petits moyens, je n’ai aperçu que des jeunes. Pas de parents. Rejet, désaccord ? Restriction de budget, par conséquent.

Insolite et romantique, néanmoins.

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield - dans ecriture de soi
commenter cet article

commentaires

Maous Artiste Défiant l' Olibrius 25/12/2009 17:58


Découverte au coin d'un café
et surprise l'amour distribué
aujourd'hui par une bonne fée.
Amicalement, Maous


mansfield 28/12/2009 18:49


Merci à toi, je vais m'instruire sur ton blog de ce pas. Bonne année!


crazynonna 27/11/2009 07:57


lorsque deux ames s unissent peu importe le lieu et le moment ce qui compte c'est l'amour qui rayonne..


mansfield 29/11/2009 10:46



Une très belle conclusion.



Croc 26/11/2009 13:54


belle ambiance.. merci de ta visite


mansfield 27/11/2009 07:50


merci à toi.


crazynonna 23/11/2009 16:13


j ai bien aimé ce recit....longue vie aux jeunes mariés..


mansfield 27/11/2009 07:49


merci d'avoir su voir le côté émouvant de cette histoire.


fransua 22/11/2009 19:02


les restaurants chonois ont souvent des tailles demesurées par rapport à l'image qu"on se fait d'un petit resto mais cela doit venir de leur culture ou de la surpopulation !


mansfield 27/11/2009 07:49


C'est vrai, il faut chercher le romantisme quand il est là, et c'est tant mieux si l'endroit semble inapproprié.


Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher