Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 10:00

 

 

baroudeuse.jpg

 

J’ai déjeuné avec une amie l’autre jour, qui me racontait son voyage en Argentine au mois de décembre. Je ne détaillerai ni les lieux enchanteurs, ni la moiteur, 40 degrés à Buenos Aires, ni  les rencontres savoureuses qu’elle a pu faire notamment dans des salles de tango ou de salsa.  Passionnée de ces danses qu’elle pratique régulièrement à Paris, elle souhaitait, je pense, les aborder dans leur cadre originel et authentique. Car ces danses sont tout autant  travail  et technique, qu’approche mesurée selon des codes particuliers emprunts de séduction. Mais ce n’est pas ce qui a retenu mon attention. Elle ne m’a pas montré de photos, cité d’endroit caractéristique, ni indiqué ce qui l’avait marquée. Ou alors je n’ai pas suffisamment écouté. Non, ce qui m’a  fascinée, c’est son aptitude au voyage en solitaire, billet d’avion en poche et guide du Routard dans le  sac à dos. Elle avoue un besoin de fuite en avant, oublier sa vie d’ici, se fuir et se découvrir autre, ailleurs.

 

tango.jpg

 

Alors elle circule en train ou en car, se nourrit de fruits le plus souvent, sélectionne hôtels et auberges de jeunesse. Elle ne sait pas où elle dormira le soir ni même où elle s’arrêtera le lendemain. Elle sympathise avec l’habitant, échange quelques mots d’espagnol, se lie le temps d’une étape à d’autres français. Elle aime voyager seule, marcher longtemps, prendre des photos. Il y a ce besoin d’exotisme et un dépassement de soi dans le fait de se débrouiller seule. Il y a de l’introspection, du courage, la recherche d’une identité, d’un équilibre. Je l’admire, parce que je me sais incapable de me lancer, seule, dans de tels projets. Parce que je suis peureuse et imagine toujours le pire. Parce que j’ai envie de parler, de m’extasier, d’attraper le bras d’une compagne ou d’un compagnon de voyage, de donner mon opinion de franchouillarde à un autre franchouillard. Parce qu’il me faut la présence d’un ami, d’un parent, d’un chéri. Parce pour moi voyager c’est partir avec l’autre. Mais au fond je sais que ce qui compte c’est de partir. Et revenir avec des souvenirs, des expériences, une ouverture d’esprit, permettant de rendre le quotidien supportable. Jusqu’au prochain départ…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield - dans ecriture de soi
commenter cet article

commentaires

Cendrine 19/03/2013 19:28

Je suis admirative de la capacité de ton amie à partir ainsi à l'aventure...
Il y a cela en moi, je l'ai fait tant que mon organisme me le permettait mais quand je suis tombée amoureuse il m'a été impossible de conjuguer départ au singulier.
Un très beau texte, bravo!
Gros bisous et une excellente soirée
Cendrine

mansfield 21/03/2013 19:46



merci Cendrine, je suis comme toi, je l'avoue, j'aime partager mon ressenti quand je voyage, bonne soirée à toi.



juillet58edwige 18/03/2013 07:08

je suis souple comme un verre de lampe , j'admire ceux qui bougent bien

mansfield 19/03/2013 11:07



Ah ah, autant dire que tu aimes bien ton chez toi, ça n'est pas plus mal, ce qu'il faut c'est garder une certaine curiosité de l'esprit!



écureuil bleu 17/03/2013 13:44

Bonjour Mansfield. Mon frère est exactement comme cela. Timide en France, il est parti toujours seul notamment en Amérique du Sud, sans avoir rien réservé à l'avance et là-bas il se débrouille
comme un chef, parle plusieurs langues...

mansfield 17/03/2013 19:30



Bravo au chef, c'est une marque de dépassement de soi, ce que j'admire par-dessus tout. Bonne semaine à toi.



Marc Lef 17/03/2013 11:55

Cela me fait penser aussi à un ami qui aime voyager seul. Il a récemment fait le Péru en partant comme ça, avec un sac à dos et en dormant chez l'habitant. Pour ma part, j'ai beaucoup voyagé
(Japon, pays nordiques, moldavie)... maios jamais seul...

mansfield 17/03/2013 19:27



Chacun son mode de voyage, ce qui importe est de rapporter des souvenirs inoubliables, merci de votre passage sur mon blog.



catiechris 17/03/2013 09:16

tu as tout dit, rien à ajouter,
moi aussi mes amies me font rêver à travers leur voyage, mais chacune son destin...

mansfield 17/03/2013 19:24



Tu as le mot de la fin, bonne semaine Catiechris



Thaddée 16/03/2013 19:41

Coucou Mansfield, maintenant je re-publie sur mon blog OB ouvert à tout le monde, c'est plus simple. Merci à toi, grâce à ton articles certains de mes souvenirs ont pu revivre encore une fois ! ...
et puis qui sait, peut-être un jour rencontrerai-je l'âme soeur avec laquelle j'aurai envie de voyager...

mansfield 17/03/2013 19:17



Merci Thaddée, à bientôt avec la joie de te lire.



louv' 16/03/2013 18:43

Bonjour Mansfield. J'admire ton amie. Cependant je me pose une question : est-ce un choix délibéré de partir seule ? Personnellement je crois que j'en serais capable, mais je n'en ai aucune
envie.
Bon week-end, à bientôt.

mansfield 17/03/2013 19:17



Oui, c'est délibéré et d'après ce que je lis, ça l'est souvent. Sinon j'ai contacté Kranzler qui me dit "je fais le ménage", il a donc préféré se délester de son blog, mais tout va bien, il
passera nous lire de temps en temps. En effet c'est dommage d'avoir tout arrêté mais c'est son choix! Bonne semaine à toi.



marine D:0019: 16/03/2013 17:17

Il fut un temps où je partais seule, oh pas si souvent, puisque les copines faisaient souvent faux bond ! Mais c'était quand-même organisé un peu, pour le ski, pour la planche à voile, pour le
cheval car sinon je m'ennuyais, là j'étais certaine de me faire des copains ! Complètement seule, non j'ai trop besoin de partager mais même à présent nous ne cherchons pas la foule...
Ma petite église est dans un petit village même si cela ne se voit pas, car le village par lui-même ne présentait pas un grand intérêt...
Bisous Mansfield

mansfield 17/03/2013 19:13



Merci Marine pour ton témoignage et pour m'avoir situé ta petite église, bonne semaine à toi.



Cathy 16/03/2013 13:19

Bonjour Mansfield,

Je n'ai jamais fait pareille expérience. Mais, par contre, je ne parviens pas toujours à partager verbalement tous mes ressentis face à un paysage ou autres découvertes... J'intériorise beaucoup.
Et j'écris... Tout comme toi, j'admire cette femme. Mais c'est, en effet, une forme de "fuite"... Tout voyage l'est plus ou moins, mais peut-être n'est-elle pas aussi bien que tu l'imagines au fond
d'elle-même...

Merci pour ce partage intéressant.
Bon week-end,
Cathy.

mansfield 16/03/2013 16:54



Tu as peut-être raison, mais la connaissant je sais qu'elle cherche avant tout à se connaître mieux. Merci Cathy à bientôt.



Thaddée 16/03/2013 12:51

C'était, et ce sera toujours ma façon de voyager, en solitaire, avec les mêmes incertitudes quant à savoir où l'on dormira le soir et de quoi sera fait demain. La solitude favorise les rencontres
et les échanges, parce qu'on a besoin "de l'habitant". On en a besoin au quotidien pour se repérer à l'étranger, trouver un toit, une pharmacie, une adresse, l'heure à laquelle part un bateau.
Quelquefois c'est très dur, on s'expose au danger. Mais il me reste de tous mes voyages et de tous mes séjours à l'étranger des souvenirs extraordinaires que je ne cèderais pour rien au monde au
confort de partir à deux me loger dans des hôtels à peu près corrects. J'ai fait du camping sauvage au bord de la mer morte. Je me suis laissé enfermer dans les souks de Jérusalem. J'ai dû me
défendre au couteau d'une tentative d'intrusion chez moi, dans mon appartement de Rabat. j'ai dormi au milieu des insectes morts qui craquaient sous mon poids. J'ai eu affaire à la police locale,
corrompue. Je me suis fait agresser à El-Jadida. Mais je me suis prouvé une chose : si j'ai pu survivre à tout ça, alors je peux survivre à tout.
Merci pour cet excellent article Mansfield :-) bon week-end.

mansfield 16/03/2013 16:58



OUahou, tu dois avoir des carnets remplis d'anecdotes savoureuses, je t'admire aussi pour le coup, et j'admire l'intensité de vie qui est la tienne. A bientôt Thaddée, n'oublie pas de me
permettre l'accès à ton blog. Bon dimanche à toi.



lizathenes 16/03/2013 12:35

J'ai beaucoup voyagé comme ça ... avec peu d'argent, un sac et des rêves ...

mansfield 16/03/2013 16:59



Oh alors toi aussi, tu es aventureuse, et mon admiration va aussi vers toi, bon dimanche Liza



flipperine 16/03/2013 11:18

une fille qui n'a pas peur car moi quand je pars il me faut un point de chute l'aventure j'hésite

mansfield 16/03/2013 17:00



Je suis un peu comme ça, mais je vois que d'autres aminautes partagent son mode d'errance, alors! Bon dimanche à toi.



Nina Padilha 16/03/2013 10:17

Partager, avec un autre, l'émerveillement d'un voyage est, certes, enthousiasmant.
Mais ce que l'on vit et perçoit est souvent indicible.
Ce sont des émotions solitaires.
Je suis déjà partie, nez au vent et seule.
Au Brésil, voisin de l'Argentine qui, comme elle, offre mille choses à voir, à ressentir.
Les photos rapportées ne racontaient pas mes battements de coeur, mes émois, mes extases, l'amitié des rencontres, les caresses du vent, le soleil sur ma peau...
Tout cela se vit au singulier.
L'Argentine a des abords fous et douloureux à la fois.
C'est un autre monde. Une autre planète.
Bisous !

mansfield 16/03/2013 17:03



Merci Nina pour ton partage d'émotions, les voyages sont un enrichissement personnel, c'est évident, mais je suis plutôt peureuse de nature, on ne se refait pas! A bientôt chez toi.



jill bill 16/03/2013 10:10

Coucou mansflied, ben tout comme moi, seule euh... pas le sens de l'orientation déjà, alors... Courageuse et plus oh oui cette dame l'est... et je rajoute forte à femme dans le sens même pas peur
!!! Moi reste une faible femme... merci et bon W-E m'dame !

mansfield 16/03/2013 17:05



D'accord avec toi, j'ai beaucoup de mal toute seule, alors je planifie mes départs toujours au sein d'un groupe ou avec des amis. A bientôt Jill.



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher