Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 10:00

 

J’ai su de suite que les chaussons rouge et or de Mlle Rachel me feraient voyager.  Quant au long  bijoux-serpent, aperçu lui aussi  dans une vitrine de l’exposition « Théâtres romantiques » au Musée de la vie romantique à Paris, il m’a hypnotisée.link

De minuscules  chaussons de théâtre aux galons  brodés de frises grecques, il suffit de peu pour se représenter Rachel Félix, pour imaginer ses chevilles graciles. Son premier rôle fut celui de Camille, dans Horace de Corneille. Et même si  elle ne portait pas encore ces petits souliers, je la vois. Comme surgie d’une lampe, tragédienne de génie, sublime. Sa  démarche et ses pas  sont vifs   spontanés. Son allant, son charme, instinctifs. Maigre, et comme envoûtée par son personnage, elle subjugue les rangs de l’orchestre. Ils ne comportent que cinq spectateurs, ce 12 juin 1838, au Théâtre-Français. Plus tard le public se bousculera dans la salle. Rachel a dix-sept ans et la gloire fond sur elle.  Le succès sur scène, les honneurs à la ville.

Je découvre son portrait  dans le rôle de Phèdre par Frédéric O’Connell, je sais qu’elle vient à moi et qu’elle m’observe. Elle m’écoute, intercepte mes gestes, son froncement de sourcils répond au mien. Elle construit son jeu en me détaillant. Je lui parle, elle  se retranche derrière les plis de son voile, sonde mon âme. Sa main pâle se porte à son cou. Bien que le serpent n’y soit pas, je l’y place parce que je l’ai sous les yeux, lui, et qu’ainsi Rachel est vivante, pour moi. Je perçois la lueur, la flamme, le génie. Les yeux scintillent, les cheveux sombres encadrent un front blême. Elle me sait réceptive, attentive.

 

images--65-.jpg

 

Alors elle m’oublie, comme elle oublie les spectateurs venus l’entendre au théâtre. Elle déclame du Racine pour elle-même, elle n’a pas à impressionner mais à exprimer son art. Ses soliloques, sa diction, sont justes, nets. La voix est  naturelle. Elle peut se rendre acerbe, incisive. Cette fois elle a la douceur du velours.

« Je ne l’ai point embrassé d’aujourd’hui ».                                                   

 Elle murmure cela pour moi seule. Je l’entends, je le jure.  Tout comme  Isabelle Adjani dit « Le petit chat est mort », citant Molière. Mais Adjani, c’est en 1973. C’est actuel, c’est maintenant. Sa petite phrase est quelque part sur Youtube ou dans les documents de l’INA. link  Elle n'incite pas au voyage de l'esprit. Elle n'a pas cette magie.

 

Sources : La vie Elégante, Anne Martin Fugier, Ed. Fayard ; Remarques générales sur le jeu de Mlle Rachel, S de Grabber, 1847.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield - dans personnage singulier
commenter cet article

commentaires

Catheau 28/04/2012 22:23

J'adore ce musée et j'essaierai d'aller voir cette exposition. Merci pour ce billet.

mansfield 29/04/2012 13:00



Ce musée est un petit bijou avec un bien joli jardin. Je comprends qu'il vous plaise, vous ne serez pas déçue, bien que ce soit une petite exposition. A bientôt.



mim-nanou75.over-blog.com 15/04/2012 15:03

Bonjour ami,
quelle belle leçon de diction, c'est vrai les micro pour les acteurs de théâtre n'existaient pas! Il fallait ce que l'on appelait "du coffre" pour être entendu dans tout le théâtre. Merci pour ce
texte.

mansfield 15/04/2012 20:55



Mais je ne suis pas certaine qu'il y ait des micros au théâtre, ne sont-ils pas conçus pour porter la voix?  En vérité je ne sais pas. Bonne soirée à toi.



capucine 13/04/2012 22:23

Bonsoir Mansfield,

C'est étonnant comme certaines personnes ont le pouvoir de... Vous transporter !
Très joliment décrit.

Bon week-end.
Capucine

mansfield 14/04/2012 14:19



Etonnant et magique, c'est vrai, à bientôt merci  Capucine.



poses sur le papier 13/04/2012 19:54

Comme l'esprit peut être parfois une merveille! Et lier, et permettre des rencontres que l'horloge du temps ne pourrait, sans la magie , faire possible.
Il est si doux de vous regarder donner vie à cette rencontre, née de l'émotion. Tout est accessible lorsque le coeur est le seul narrateur.
Merci à vous!

mansfield 14/04/2012 13:46



Merci pour ce commentaire, je suis très sensible aux rencontres quelles qu'elles soient y compris  à celles des des aminautes, alors à bientôt pour d'autres échanges.



danièle CHANEAC 13/04/2012 09:17

Les mots et l'imagination permettent de nous relier au passé et de construire notre avenir. J'aime votre style et vos histoires prennent vie. A bientôt.

mansfield 13/04/2012 15:39



Merci à vous, à bientôt pour d'autres échanges.



askelia 12/04/2012 21:30

J'ai pris ma dose de connaissance pour ce soir par mon passage... Belle soirée !

mansfield 13/04/2012 15:40



Demain interro écrite, révise bien!



cacao 12/04/2012 17:36

Merci Mansfield pour ce texte et ta vision sur cette comédienne mythique. J'aime la façon dont tu décris tes sensations, et ta "relation" avec elle. Bonne fin de journée. Amitiés.

mansfield 13/04/2012 15:41



Merci Cacao, il faut dire que devant un portrait aussi théâtral, en pied au musée, il est facile de se laisser emporter!



lizagrèce 12/04/2012 13:07

Je ne sais pas si les tragédiennes de cette époque avait la voix douce, parce comme il n'y avait pas de micro il fallait se faire entendre. J'ai entendu une fois un enregistrement de Sarah
Bernarhdt j'ai trouvé sa voix horrible. la manière de déclamer aussi était impossible à nos oreilles contemporaines

mansfield 12/04/2012 14:47



Je me suis servie d'un écrit contemporain de l'artiste qui décrit vraiment son talent, maintenant... C'est vrai, ily a une bonne part d'imagination... Les chanteuss du début du siècle ont aussi
des voix très spéciales: Damia, Fréhel... Merci de ton passage en tout cas.



Coucou c'est l'ami "Gégouska" 12/04/2012 11:52

Un p'tit coucou sous la pluie
gros bisous

mansfield 12/04/2012 14:58



A bientôt Gégouska;



jill-bill.over-blog.com 12/04/2012 10:18

Bonjour mansfield ! J'ai bien apprécié le lien un... Début difficile puis après.... A 17 ans c'est pas mal ! Merci pour la découverte et ta façon de l'écrire.... jill

mansfield 12/04/2012 14:52



Merci Jill Bill, pour ta fidélité et pour tes commentaires, des petits mots pour chacun toujours très pertinents.



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher