Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 08:00

Défi 115 pour ce jeudi en poésie chez Cétotomatix : hasard

 

 

Magritte.jpg

René Magritte: Les Charmes du paysage

 

 

Un lieu, un coin, un paysage

Courir les champs après l’orage

Les bottes humides de rosée

Sourire au ciel bleu délavé

Nager sans but loin de la plage

Nue dans les vagues, bonheur sauvage

Plonger encore dans l’eau salée

Ensevelir de noires pensées

Redevenir une enfant sage

Jouer à des jeux de mon âge

Oublier ce fusil , danger

Dont l’ombre ne cesse de me narguer

Cueillir du liseron sauvage

Le délivrer de tout branchage

L’assembler  en  gracieux bouquets

Et l’univers, redécorer

Quand le hasard crée  des images

 L'esprit, douteux vagabondage,

Se laisse volontiers hanter

Et fuit tout cadre imposé

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield - dans poésie
commenter cet article

commentaires

emma 11/02/2014 18:36

une bien belle ode à l'amour de la nature - on peut aussi voir le cadre comme un écrin plutôt qu'une contrainte. Etonnant que le cadre "paysage" soit vertical, comme le format "portait"

mansfield 16/02/2014 18:13



Tiens une très juste remarque, merci à toi!



juillet58edwige 03/02/2014 07:15

lundi de froid et d'amitié , bise

Marie-Elise 02/02/2014 20:12

J'espère que tu as fait sauter les crêpes !!! Bisous bonne semaine Mansfield

mansfield 09/02/2014 16:44



Oh oui, je n'ai pas oublié, bonne semaine à toi!



Amicalement Votre 02/02/2014 19:07

Bravo

sortir du Cadre est chose difficile,
on se sent incompris, décalé, has been, triste, invisible,
pourtant le seul moyen pour réinventer en permanence notre Monde,
ceux qui ont ce don, amènent en fait beaucoup à la société , de façon gratuite et bienveillante.

Mille bravos, j'adore...

Amicalement Votre

Vincenzo

mansfield 09/02/2014 16:41



Merci Vicenzo, hors cadre tout est possible, vive la liberté! bonne semaine à toi.



Martine 02/02/2014 18:59

Bonsoir Mansfield,

Un vagabondage qui me plaît énormément. Hors du cadre de Magritte, fusil abandonné, heureusement.
J'aime à imaginer que c'est juste un objet de collection. Ou alors l'homme a eu peur du lapin. Celui-ci a sauté du cadre et ... poursuit encore le chasseur. :) :)

Merci Mansfield. Je crains que mon imagination ne m'emporte un peu loin. :)

Douce soirée à toi
Martine

mansfield 09/02/2014 16:40



Oh mais c'est que ton esprit aussi vagabonde! Bonne semaine Martine!



M'mamzelle Jeanne 02/02/2014 18:04

Laisser son esprit vagabonder.. hors du temps et des conventions.. Très beau poème!
Très heureuse d'avoir reçu ta visite chère Mansfield Merci

mansfield 09/02/2014 16:37



Merci Jeanne à très bientôt!



Cathy 02/02/2014 17:13

Qu'il est bon de se laisser porter par l'imagination... Hors du "cadre" (bien souvent carcan)... Tes vagabondages sont bien agréables, Mansfield. Ta plume y est propice...
Merci beaucoup.
Douce soirée.
Cathy.

mansfield 09/02/2014 16:37



Merci Cathy, s'échapper du quotidien par l'entremise d'un blog ou d'un tableau, quelle magnifique opprtunité, n'est-ce pas?



marineLou 02/02/2014 14:54

Un hors cadre qui me plaît beaucoup, mais oui, laisse le fusil, choisis la fleur
et les vagabondages !
Bisous Mansfield

mansfield 02/02/2014 15:08



Merci Marine, à bientôt chez toi.



juillet58edwige 02/02/2014 08:07

coucou !!

Alice 01/02/2014 15:50

Magnifique, le tableau complété par l'esprit de vagabondage, au hasard des errances, se lit et se regarde à travers tes pensées. J'aime beaucoup.
Amitiés
alice

mansfield 02/02/2014 15:06



Merci Alice, Magritte a toujours souhaité qu'on se creuse les méninges à travers ses tableaux, le rusé..



juillet58edwige 01/02/2014 07:43

comme j'aimerais sortir du cadre
ce serait très agréable
juste une petite évasion
bises

mansfield 02/02/2014 15:02



Et moi donc, dommage que ce soit impossible!



juillet58edwige 31/01/2014 07:11

que c'est beau !!

Pascal 30/01/2014 22:11

Bonsoir Mansfield,
Une belle manière de s'évader et de nous faire oublier les carcans qui nous enserrent.
Il faudra malheureusement revenir au rivage.
Bonne soirée

mansfield 02/02/2014 15:01



Eh oui, comme toujours malheureusement!



Marie-Elise 30/01/2014 21:05

Beau poème, le paysage et un peu vide !!! Tu as raison avec le beau temps qui arrivera ça sera plus facile de faire une petit régime. Bisous bonne fin de semaine Mansfield

mansfield 02/02/2014 15:00



A bientôt alors, bon courage!



catiechris 30/01/2014 17:57

merveilleux, très sophrologique finalement !

mansfield 02/02/2014 15:00



tout à fait, invitation au voyage, à la détente!



lizathenes 30/01/2014 14:01

Est-ce le hasard ou le subconscient qui nous permet ainsi d'avoir des images à écrire ?

mansfield 02/02/2014 14:59



C'est peut-être l'occasion, depuis ton île tu y aurais placé des oliviers!



ABC 30/01/2014 09:42

Émotion de l'instant offert par ta plume devant un cadre vide qu'elle a rempli...

mansfield 02/02/2014 14:57



Merci à toi, Magritte invite toujours au voyage!



flipperine 30/01/2014 08:43

Voir un jour la paix revenir dans son pays pour retrouver toute sa sérénité

mansfield 02/02/2014 14:49



Une belle interprétation, bonne semaine à toi!



Joëlle Colomar 30/01/2014 08:21

Ton texte, celui de tous les paysages possibles s'accommode à ravir à ce tableau de Magritte. Le pouvoir de l'imaginaire à l'état pur ! Bonne journée à toi. Amitiés. Joëlle

mansfield 02/02/2014 14:48



Merci Joëlle, je me suis lancée à fond! Bonne semaine à toi!



Catheau 30/01/2014 08:18

J'aime particulièrement la chute de votre poème, qui musarde et se hasarde. Merci, Mansfield.

mansfield 02/02/2014 14:46



Merci Catheau, Il faut dire que Magritte invite à l'école buissonnière!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher