Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 08:00

100ème jeudi en poésie chez Tricôtine, le thème cette semaine est : casse-tête

 

printemps.jpg

 

 

Le printemps s’est posé, feu de joie  dans ma tête

Et les journées s’étirent  au  départ de la  fête

Oubliés les chapeaux, les manteaux et les gants

Pour la saison nouvelle, légers, les vêtements !

 

Voici qu’au soleil tiède j’ai ouvert grand les bras

Comme un amant fougueux, il s’est jeté sur moi

Et ce parfum de rose, de muguet, de lilas

S’empare de  mon cœur, enivre  nos ébats

 

J’ai choisi d’être jeune et de rire, de danser

Jeter mes vieilles robes, m’épanouir, dévorer

Les heures de ma vie en jetant au panier

Les soucis, les angoisses, à moi la liberté !

 

Mais cette griserie, cet entrain, cette liesse

Qui m'assaillent aujourd’hui comme pour rompre une laisse

Ne sont  que feu de paille, sortilège de diablesse

Une farce de la nature contrôlant mes faiblesses

 

Entretenir la flamme et me renouveler

Entériner les drames, et surtout ne jamais

Admettre que le temps passe et mange les années

Est un casse-tête auquel je n’aime pas songer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Catheau 20/04/2013 09:57

"Horloge, dieu sinistre, effrayant, impassible..." Merci de nous inviter au Carpe diem printanier.

mansfield 21/04/2013 16:17



Comme c'est joliment dit!



Tricôtine 13/04/2013 00:33

Bonsoir Mansfield Oh que c'est joliment dit ! je vais voir si je peux te suivre dans ton élan ... le coeur m'en dit et la tête aussi :O)

mansfield 15/04/2013 17:30



Merci Tricôtine, allez juste un effot mental, courage et bisou.



Carole 12/04/2013 23:39

Le printemps de l'âme est le seul qui vaille, car il n'est pas soumis aux aleas du climat.
Sinon, cela m'a étonnée de lire que le soleil était revenu, ici (à Nantes), toujours pas de vrai printemps au-dehors, malgré une petite remontée des températures.

mansfield 15/04/2013 17:32



Le printemps s'amuse avec nous, alors je ne sais plus quoi dire!



lizathenes 12/04/2013 21:24

Non ! à Athènes il a fait très beau ... Après la réunion à laquelle j'étais nous avons été dîner avec quelques amis dont notre candidat, dehors, en terrasse ...

fanfan 12/04/2013 17:44

Un sacré casse-tête en effet , de vouloir oublier le temps qui passe ! il se rappelle toujours à notre souvenir.
un beau poème printanier! On l'a tellement attendu!
Bon week end

Joëlle Colomar 12/04/2013 08:34

Il ne te reste qu'à ajouter de la vie à tes années et le tour sera joué, plus de casse-tête ! Belle journée à toi. Bises. Joëlle

mansfield 12/04/2013 16:55



Merci Joëlle, tu as trouvé la formule, bon WE à toi!



coucou c'est l'ami gegouska 12/04/2013 07:32

C'est vrai que le temps passe et mange les années, mais revoir le printemps refleurir chaque année est un ravissement gros bisous

mansfield 12/04/2013 16:54



Tout à fait, c'est un vrai bonheur chaque fois.



juillet58edwige 12/04/2013 07:06

très beau et très frais , ici aussi frais , mais pas dans le même genre , bise

mansfield 12/04/2013 16:54



Ah la la... Vite un petit rayon de soleil!



flipperine 11/04/2013 23:10

les années passent on prend de l'âge mais elles ne se ressemblent pas il y a d'autres évènements c'est pour cela qu'il faut savourer les bons moments présents les petits bonheurs qui passent il
faut savoir les saisir et là avec le soleil ça va aller mieux

mansfield 12/04/2013 16:53



Comme ta sagesse fait du bien!



ABC 11/04/2013 22:11

À quoi bon se casser la tête, quoique l'on fasse les secondes s'égraineront...

mansfield 12/04/2013 16:53



Et oui, il vaut mieux penser à autre chose, au printemps qui vient par exemple!



Nina Padilha 11/04/2013 16:30

Voilà des quatrains aux joviales envolées !
Le printemps, si attendu, qui déferle enfin, met du baume au coeur. C'est merveilleux.
Mais attention :
En avril, ne te découvre pas d'un fil...
Bisous !

mansfield 12/04/2013 16:51



Oh, je fais attention, quand je veux aller au bord de la mer, je vais lire tes poèmes!



Nounedeb 11/04/2013 14:04

Tu nous emporte dans la spirale du temps, et on est étourdi!

mansfield 12/04/2013 16:49



Ah, alors il faut te dégourdir les jambes au soleil de printemps qui arrive enfin, à bientôt.



albireo 11/04/2013 12:00

Un casse-tête inextricable et éternel ! Tu as raison, mieux vaut ne pas y songer et l'utiliser pour en faire un très beau poème ! Bravo !!
Belle journée légère à toi

mansfield 12/04/2013 16:46



Merci Albiréo, bon WE de printemps à toi.



henri de margaux 11/04/2013 09:01

Bonjour Mansfield,

Tu nous as écrit un très joli poème bien d'actualité, les années passent, c'est vrai, alors surtout gardons en le meilleur dan notre coffre à souvenirs. Bises bien amicales.

Henri.

mansfield 12/04/2013 16:46



Merci Henri et tu sais ce que cela veut dire!



unsoirbleu 11/04/2013 08:32

Bonjour Mansfield. Ce casse-tête là (commun à tous !) présenté de façon aussi poétique est un joli défi au temps. Perdu d'avance, mais joli ...

mansfield 12/04/2013 16:45



Merci à toi, bon WE.



lizathenes 11/04/2013 08:23

En effet, le temps, mieux vaut le laisser filer et ne pas y penser !

mansfield 12/04/2013 16:45



C'est toi qui dit ça avec ton beau ciel bleu, à moins qu'à Athènes il y ait aussi des caprices du ciel en ce moment!



jill bill 11/04/2013 08:20

Bonjour Mansfield... Entrenons cette flamme de la jeunesse d'esprit sans songer à son dernier lit, à quoi bon !! Merci m'dame, jolie robe qui vous vous à ravir...

mansfield 12/04/2013 16:41



Merveilleuse Jill, je suis certaine qu'elle t'irait bien  aussi, tu as le soleil dans les mots!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher