Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 08:00

 

GM.jpg

 

La mienne était petite et frêle, elle courait tout le temps. Le matin, c’est à peine si elle chaussait ses lunettes pour parcourir le journal tout en mangeant ses tartines. Elle assemblait ses cheveux blancs et frisés dans un chignon serré, passait le balai dans le salon puis précipitait les poussières dans l’escalier menant à la cave. Gare à qui s’y aventurait à ce moment-là, le risque c’était une pluie de miettes de pain ou d’épluchures sur la tête !

Elle allumait la radio dans la cuisine et s’arrangeait pour que le bruit des casseroles couvre la voix des animateurs. Sauf pour le jeu des Mille Francs de Lucien Jeunesse. Je n’ai jamais compris pourquoi, durant ce jeu, poêles et cuillères, fouets et plats  se taisaient. Personne ne devait franchir le seuil de la pièce quand elle s’y trouvait. Elle pendait un petit tablier bleu à son cou et l’accrochait derrière le dos. C’était sa tenue de capitaine et elle pilotait seule. Je l’apercevais depuis le jardin, sa silhouette virevoltait de la table vers la gazinière, mécanique et sèche comme une marionnette dans les spectacles de Guignol. Quand le repas était prêt, elle rameutait ses troupes, mais elle ne devait pas se répéter sinon elle  laissait tout en plan et allait de se coucher. Nous rappliquions affamés et dociles.

L’après-midi, c’était la sieste. Elle s’allongeait durant une heure et somnolait tout en élucidant  des mots-croisés à moins que ce ne fût le contraire.  Puis elle se levait d’un seul coup, droite et raide, comme téléguidée. Elle m’appelait :

-          Joséphine !

Ca lui plaisait Joséphine, ça lui rappelait l’Impératrice qui était née dans son île, bien qu’elle n’aimât pas beaucoup cette esclavagiste. Mais j’étais sa Joséphine, sa Princesse, son Impératrice. Je lui préparais son goûter, un thé parfumé à la menthe du jardin et une madeleine. C’était un moment privilégié, elle me racontait son enfance, les îles, l’arrivée en Métropole, la guerre de 14 et le grand-père. Ses yeux délavés par le grand âge prenaient alors des couleurs. Ses mains déformées par l’arthrose se posaient sur mes cuisses et elle disait :

-          Profite de ta jeunesse, tu sais, à mon âge, on n’attend rien !

Elle est partie un soir d’avril 1985, elle avait 89 ans. Son pas vif, ses yeux espiègles, sa tendresse un peu rude me manquent. Aujourd’hui c’est ta fête « Mémé », je pense à toi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield - dans ecriture de soi
commenter cet article

commentaires

M'mamzelle Jeanne 11/03/2014 10:46

Je suis très émue de lire avec retard, ton superbe hommage à ta grand mère.. Que d'amour elle a su te donner pour former ce magnifique récit/souvenir.
Merci de l'avoir partager.

mansfield 16/03/2014 22:20



Merci à toi, c'est vrai, je garde d'elle un souvenir ému, elle était le pôle central de mes vacances d'enfant!



eva 09/03/2014 20:27

Eh bien j'ai eu l'occasion de parler de ma grand-mère samedi à l'atelier d'écriture, comme quoi...

mansfield 16/03/2014 22:13



Et oui, les grands esprits se rencontrent!



marineLou 09/03/2014 10:29

Combien me touche ce portrait Mansfield , j'en ai les larmes aux yeux !

Sévère elle l'était la mienne aussi mais gaie, et elle s'interessait à tout, et si vaillante avec ses 5 enfants à élever ! C'est mon père qui nous faisait taire pour les sempiternelles infos et le
jeu des mille francs, ainsi pas de TV ni de radio à table chez nous !
Elle était un peu gendarme comme tu dis mais le coeur sur la main...

http://dans-les-voiles.over-blog.com/article-28849590.html

Bon dimanche Mansfield

mansfield 09/03/2014 18:00



Oh comme je suis heureuse de pouvoir te rappeler ta grand mère, elles sont vraiment une partie de nos vies que nous gardons précieusement dans nos coeurs!!



writings2 08/03/2014 21:38

Un texte touchant qui nous rappelle d'autres silhouettes et moments privilégiés. Merci.

mansfield 09/03/2014 18:03



C'est vrai , des moments de nos vies qui nous posent et font de nous ce que nous sommes!



juillet58edwige 06/03/2014 07:55

toujours en vacances moi !!

eva 05/03/2014 21:52

Ah, je vois que mon 1er commentaire n'est pas passé. Je disais que ce billet m'avait beaucoup touché, que j'avais soudain envie de parler de ma grand-mère maternelle...
Et que j'étais ravie de découvrir ce soir ce blog. A bientôt

mansfield 09/03/2014 18:31



Merci Eva, j'ai reçu tous les messages envoyés ravie d'avoir suscité ton envie de parler de ta grand mère!



eva 05/03/2014 21:51

PS : ce sont mes parents qui écoutaient le jeu des mille francs. Un jour, alors que j'étais enceinte de mon 1er fils (qui vient d'avoir 21 ans) l'émission est venue là où nous habitions, mon
ex-mari a participé ; nous avons vu LE Lucien Jeunesse et j'ai vu comment était faite la "musique" pour mesurer le temps, je m'étais toujours posé la question...

mansfield 09/03/2014 18:40



Comme il est agréable de voir que ses propres souvenirs poussent d'autres à rappeler les leurs, j'adore!



eva 05/03/2014 21:48

Oh merci pour ce joli billet plein de tendresse.
Du coup, ça me donne terriblement de parler de ma grand-mère maternelle ; oui on a deux grands-mères mais j'ai moins vue mon autre grand-mère et puis elle n'était pas tout à fait comme une
grand-mère avec nous, enfin c'est un peu compliqué, sa vie a été un peu étrange, pas vraiment un modèle rassurant ou même de tendresse pour des enfants...
A bientôt, je suis contente de découvrir ce soir ce blog.

mansfield 09/03/2014 18:41



Merci Eva pour tous ces billets enthousiastes et très complets!



juillet58edwige 05/03/2014 08:28

coucou de credi !!

Carole 04/03/2014 23:40

Et tu lui as offert un bien beau texte plein d'affection, à cette vaillante "capitaine".

mansfield 09/03/2014 18:42



Merci Carole ma grand mère, la seule que j'ai connue, était une femme de caractère!



fanfan 04/03/2014 21:47

J'adore ! C'est très émouvant ce portrait à l'emporte -pièce de cette femme vive et travailleuse ! Une vraie grand-mère comme on les aime!

mansfield 09/03/2014 18:44



Merci Fanfan, j'ai gardé un souvenir très vif de la  seule grand mère que j'ai connue!



Joëlle Colomar 04/03/2014 08:49

J'espère laisser à mes petits enfants d'aussi bons souvenirs, malheureusement, je n'aime pas cuisiner alors§ Amitiés. Joëlle

mansfield 09/03/2014 19:01



Mais je n'en doute pas Joëlle, je suis certaine que vous partagez ensemble des moments formidables, bonne semaine à toi!



juillet58edwige 04/03/2014 07:48

les vacances passent trop vite !!

mansfield 09/03/2014 18:56



Fines ce soir pour toi on diraît, bon courge pour la reprise!



Cathy 03/03/2014 15:14

Très bel hommage à ta grand-mère, Mansfield.
On perçoit très bien ton attachement à cette femme en te lisant.
Je n'ai pas eu la chance de connaître les miennes, mais les souvenirs des autres m'émeuvent toujours...
Bonne semaine !
Cathy.

mansfield 09/03/2014 18:57



C'est la seule grand mère que j'ai connue, merci Cathy d'avoir partagé mon émotion!



juillet58edwige 03/03/2014 08:32

douce journée d'hier à ranger dans la malle aux souvenirs , bise

mansfield 09/03/2014 18:55



Hum, j'adore ces moments-là, on refait nos vies à l'envers!



Martine 03/03/2014 07:52

Quel magnifique portrait! On sent tant d'amour tes mots.
merci pour ce partage doux, gai et plein de vie Mansfield

Bises
Martine

mansfield 09/03/2014 18:54



Merci Martine, à très bientôt.



Pascal 02/03/2014 22:01

Bonsoir Mansfield,
Si vous saviez comme votre texte m'a ému. Au travers vos mots je revoyais ma propre grand mère. C'était la même femme avec son petit chignon et ses manies un peu militaires. Elle était aussi
passionnée de mots croisés.
C'est un texte que j'aurais aimé écrire, mais vous l'avez si bien fait que je n'ai aucun regret. Bonne fête à ces "mémés" qui avaient tant de courage.
Bonne fin de journée

mansfield 09/03/2014 18:54



Merci Pascal, je suis ravie d'avoir pu vous toucher ainsi, ah nos grand mères, elles sont tellement indissociables de notre jeunesse et de nos débuts dans la vie!



Catheau 02/03/2014 18:39

Un joli portrait, Mansfield, tout plein d'une nostalgie souriante.

mansfield 09/03/2014 18:51



Merci Catheau, c'était votre fête aussi il me semble, par delà les mers....



lizathenes 02/03/2014 16:59

Mes grands-parents aussi écoutaient avec religiosité le Jeu des 1000 Francs et ma grand-mère répondait à tout un tas de questions car elle était très cultivée. Cela m'impressionnait!

mansfield 09/03/2014 18:50



Ce jeu réveille tellement de souvenirs... On ne peut pas le dissocier de nos grands parents!



catiechris 02/03/2014 09:38

tu as eu bien de la chance d'être si près d'elle, et qu'elle te raconte ainsi, c'est un beau souvenir qui doit enchanter tes rêves ! ma première fête aujourd'hui, j'espère laisser un jour un aussi
beau souvenir, hélas la distance nous séparant ce ne sera que de cours instants..

mansfield 09/03/2014 18:49



C'est vrai c'était ta première fête, mais te connaissant je sais que tu sauras greffer une belle marque de mamie attachante dans son coeur!



Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher