Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 08:00
J'AIME ASSEZ

J’aime assez l’idée d’un livre voyageur qui parcourt le monde par la poste. Et dont les pages sont couvertes d’empreintes, de poussière de tous les pays. Pliées, chiffonnées, par des lecteurs curieux et avides. Dont les mots, entourés, soulignés, ajoutés dans la marge sont la preuve de l’intérêt qu’on manifeste à la lecture. Dont la couverture cornée ou arrachée, la reliure décollée, la quatrième de couverture inexistante, les grains de sable, les tâches de graisse ou de chocolat certifient : « j’ai été manipulé, adoré ou rejeté, trimballé dans un sac, lu dans les transports, dans un lit ou aux toilettes mais j’ai apporté quelque chose».

J’aime assez l’idée d’un voyage par la lecture. Echappatoire, découverte, enrichissement, enseignement, divertissement. Oubli du lieu, du moment, de l’entourage. Perte de la notion de temps ou d’espace, des sensations de fraîcheur, de chaleur, des besoins de boire ou dormir. Lire assis à une table à la bibliothèque, debout entre deux rames du métro, à genoux entouré d’enfants aux yeux écarquillés, à plat ventre sur le canapé, dans la position du lotus ou sur un tapis à clous, peu importe. Pourvu que ça signifie : « J’en apprends autant qu’avec une valise ou un sac à dos en parcourant le monde »

J’aime assez ce cliché car à lui seul, il rassemble  deux idées  qui me sont chères.

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield
commenter cet article

commentaires

sofia 12/01/2017 16:26

sympas le bouquin

Carole 24/12/2016 11:17

Un petit livre à dos de hérisson, fort et si fragile pourtant, pour traverser les routes de ce monde.
Je lui souhaite un bon voyage. Et à toi je te souhaite de bonnes fêtes.

Cendrine 23/12/2016 13:39

Moi aussi, l'idée de ces livres vagabonds me séduit... On papillonne, ils papillonnent avec nous, on joue à cache-cache avec les mots, Le voyage est infini!
Un très beau texte, tes mots m'emportent, je te souhaite de belles fêtes ainsi qu'à tes proches, bises amicales
Cendrine

Martine 23/12/2016 05:50

Oui, bien d'accord avec toi Mansfield
A bayonne, près de l'entrée d'une boulangerai il ya un petit meuble où sont posés des livres. Chacun peut se servir librement. j'ai pris deux tomes d'une histoire policière. Et ces lectures étaient très bien.
Oui, j'aime cette idée de faire circuler les livres. Tou les ans avec une amie artiste nous nous en échangeons plusieurs
Bonnes fêtes à toi Mansfield
A bientot
;)

marine D 22/12/2016 16:55

Oui, je me souviens de l'Oiseau moqueur, c'est un enrichissement partagé, très important, et puis c'est vrai on voyage en restant là bien au chaud et ça ne coute pas très cher !
Bises Mansfield, joyeuses fêtes !

MireilleD 21/12/2016 02:46

Bonjour Mansfield, joli texte. J'aime bien l'idée qu'un livre voyage j'ai longtemps échanger des livres avec une blogueuse de la Finlande hélas j'ai arrêté car du Canada le coût était trop élevé. J'aime aussi voyager au travers les livres. Bises

luciole 83 19/12/2016 20:56

Comme j'admire ta belle écriture et ton imagination, chère Mansfield...
Je ne sais pas jeter un livre... ma bibliothèque en regorge, il faudrait bien l'alléger et je ne peux pas ... Tous les livres "voyageurs" de la famille atterrissent chez moi ... "Tiens, toi qui aime lire..." Ce sont mes amis...
Merci et bisous

écureuil bleu 19/12/2016 19:54

J'aime les livres voyageurs; Tu avais participé au voyage de "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur". Mon second livre s'est perdu très vite... Il faudrait que j'en lance un 3ème...

fanfan 19/12/2016 17:48

On ne peut vivre sans livre ; c'est un ami cher, Il nous fait oublier tout ce qui est autour (c'est ainsi que j'ai failli brûler ma cuisine à cause d'un caramel oublié sur le feu ) pour un roman passionnant . C'est l'évasion assurée ...
Bonne soirée

almanito 19/12/2016 15:07

C'est un peu qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse, mais c'est une noble addiction qui elle, rend heureux pour toujours. Ton texte passionné et plein de verve me fait penser à celui de Carole, ce monsieur dans le bus qui découvre la lecture comme on découvre un trésor.

jill bill 19/12/2016 10:30

Ah ce livre là heureux qui comme Ulysse... car il aura voyagé, avec ses empreintes de toutes sortes... c'est mieux que de prendre la poussière dans une bibliothèque, bon Noël Mansfield... avec du livre dans la hotte ;-)

La Baladine 19/12/2016 10:05

Que l'idée est jolie! Le rapport sensuel à l'objet livre, au papier, et le fabuleux pouvoir des mots qui se lèvent des pages et nous emportent! Au fil de la lecture, on peut vivre des milliers de vies, et peu à peu, au fur et à mesure qu'ils s'alignent sur nos étagères, ils dessinent un peu la nôtre...

JC 19/12/2016 09:31

Comme j'aime ton article ! Je crois que jamais rien ne pourra remplacer un bon livre. C'est ami fidèle. La preuve en est c'est que le livre électronique ne marche pas ! Douce journée à toi. Bises; Joëlle

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher