Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 13:39
Edward Hopper: Morning sun, 1952

Edward Hopper: Morning sun, 1952


Chez les Croqueursdemots, pilotés par Jeanne fadosi, cette semaine, jeudi libre en poésie

 

Il vient tout juste de partir
Claquant la porte aux souvenirs
Il vient tout juste de lui dire
Je ne crois plus en l’avenir
 
Elle n’a pas eu le courage
De déverser sur lui sa rage
Le vent chasse bien les nuages
Elle saura tourner la page
 
Encore lascive au creux du lit
Après la nuit et ses folies
Avant que monte le dépit
Le corps par la douleur meurtri
 
Elle cède au chant de troubadour

D'un soleil pâle au petit jour
Qui fait timidement sa cour
Enveloppant, tiède velours
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mansfield
commenter cet article

commentaires

marine D 23/08/2014 08:49

Douceur et mélancolie, quand la déception trouble l'horizon...

l'ami Gégouska 30/06/2014 07:10

Bonjour, je reviens lire ce si beau poème...! je te souhaite un bon début de semaine.
Gros bisous

edwige 30/06/2014 06:58

alors tu vas prendre une longue pause ? ce sera un peu vide ici je crois !! j'espère pouvoir te lire , bise

writings2 29/06/2014 21:26

Des mots très joliment croqués.

enriqueta 28/06/2014 18:12

C'est superbe! Bravo!

mansfield 29/06/2014 20:15

Merci Enriqueta, il faut que Hopper m'a beaucoup aidée, bonne semaine à toi!

fanfan 28/06/2014 09:58

Après le chagrin , le dépit et la colère, l'espérance d'un jour nouveau .. AINSI va la vie ...

mansfield 29/06/2014 20:15

Exactement et heureusement, il faut toujours aller de l'avant, biz et bonne semaine à toi!

edwige 28/06/2014 08:55

un coucou en attendant lundi !! bise

mansfield 29/06/2014 20:00

A bientôt Edwige, quoique je m'apprête à interrompre mon blog pendant un long moment, je suis trop occupée entre ma participation à un atelier d'écriture et les vacances!

Carole 28/06/2014 01:55

Un beau poème pour une abandonnée. Et pour un tableau aussi énigmatique que mélancolique.

mansfield 29/06/2014 19:58

Merci Carole, ce tableau m'a tout de suite suggéré ce personnage, j'aime beaucoup Hopper!

lizagrèce 27/06/2014 12:12

Toujours difficiles les ruptures !

mansfield 29/06/2014 19:57

Mais un formidable moyen d'apprendre à se connaître et à aller de l'avant!

edwige 27/06/2014 07:18

je déteste les ruptures !!

mansfield 29/06/2014 19:56

Eh oui, mais la vie est ainsi faite! Bonne semaine à toi.

flipperine 26/06/2014 23:00

mieux vaut tourner la page que d'être mal accompagné

mansfield 29/06/2014 19:55

Exactement, penser positivement est la clé d'un moral à toute épreuve!

Pascal 26/06/2014 22:45

Bonsoir Mansfield,
Je ressens votre poème comme un hymne à la renaissance perpétuelle, quel que soit le malheur qui nous tombe dessus, il y a toujours ensuite un nouveau départ avec l'espoir d'une vie meilleure.
C'est peut être ce qui caractérise l'être humain, toujours aller de l'avant malgré les épreuves.
Bonne soirée Mansfield

mansfield 29/06/2014 19:55

Résilience et renaissance, de quoi nous porter, de quoi nous booster, n'est-ce pas, merci Pascal!

le boudoir de soi 26/06/2014 19:12

elle a bien raison de se retaper avec la luminosité du soleil et de laisser couler sa vie...

mansfield 29/06/2014 19:53

N'Est-ce pas, lézarder pour recharger les batteries, un beau programme!

Jeanne Fadosi 26/06/2014 19:00

un bien beau poème et une posture que j'approuve mais qui n'est pas facile. Il faut du temps pouyr apprendre à ne plus attendre

mansfield 29/06/2014 19:53

Joli, bien dit Jeanne! A bientôt!

JC 26/06/2014 17:15

Quel pouvoir il a sue elle, ce jour lumineux ! Un pouvoir de renaissance inouï ! Un bien beau poème. Merci Mansfield. Amitiés. Joëlle

mansfield 29/06/2014 19:52

Merci Joëlle, le soleil et la lumière ont un réel pouvoir sur l'humeur, vive la luminothérapie!

l'ami Gégouska 26/06/2014 15:36

Que d'espoirs à la fin de ton poème c'est beau merci pour ce partage gros bisous

mansfield 29/06/2014 19:51

Merci Gégouska, la vie est toujours porteuse d'espoir, heureusement, bonne semaine à toi, bise.

jill bill 26/06/2014 15:01

Des bonjours, des au revoir, des adieux ainsi va la vie.... merci Mansfield, sur un Hopper... c'est un bon choix.....

mansfield 29/06/2014 19:50

Ses tableaux m'inspirent toujours, ils ont un magnétisme fou! Bonne semaine à toi

Martine. 26/06/2014 14:55

J'aime beaucoup. C'est triste mais la fin est pleine d'espérance.

mansfield 29/06/2014 19:50

Toujours, c'est elle qui fait avancer, merci Martine! Bonne semaine à toi

Renée 26/06/2014 14:23

Quand le soleil darderas ces rayon ardent, le chagrin de l'abandon succomberas à la beauté du jour et le sourire espérons refleuriras sur ce visage encore chagriné. Très beau poème bises

mansfield 29/06/2014 19:49

Merci Renée pour ce commentaire tout empreint de poésie!

Nina Padilha 26/06/2014 14:17

Nous, les femmes, avons des forces insoupçonnées.
On arrive toujours à avancer...
Bisous !

mansfield 29/06/2014 19:48

heureusement d'ailleurs, notre envie de beaux jours est la plus forte, bisou Nina!

Présentation

  • : Le blog de mansfield
  • Le blog de mansfield
  • : instants de grâce, parcours chahutés, affirmation de soi. J'aime saisir ces moments dans la vie qui font vibrer et se sentir vivant.
  • Contact

Rechercher